Le discours intégral d'Elizabeth II sur la fin de la Seconde guerre mondiale

96552542 1466838326828475 5737652299694604288 oPour la seconde fois de l'année, la reine Elizabeth a prononcé une allocution historique qui restera dans les mémoires de beaucoup. Pendant 3 min, la reine s'est exprimée depuis le salon blanc du château de Windsor où elle demeure confinée entourée de deux photographies symboliques. Quand le portrait de son père George VI par Yousuf Karsh trônait à sa gauche, une photo de l'apparition au balcon de Buckingham Palace le 8 mai 1945 au côté de Winston Churchill se trouvait en arrière plan.

Avec Elizabeth II rien n'est laissé au hasard. En dehors des photos, la couleur grise de sa robe était de circonstance. Parce que l'heure était bien entendu celle du souvenir. Le 8 mai 1945 à 21h, George VI s'exprimait dans un discours télévisé pour annoncer la fin du conflit. 75 ans plus tard, son discours retentissait de nouveau avant celui de sa fille. L'hommage était digne et de circonstance pour un anniversaire exceptionnel.

Elizabeth II a tenu à rendre hommage à tous ceux qui ont permis de rendre cette victoire possible. Qu'ils aient combattu sur le front ou à l'arrière en participant à l'effort de guerre, ils sont tous dignes d'être commémorés aujourd'hui. "Ils sont morts pour que l'on puisse être libres et vivre dans un pays libre."

La monarque de 94 ans a fait appel à ses souvenirs de jeune fille de 18 ans qui faisait face à un enthousiasme populaire jamais égalé depuis ce jour. Elle n'a pas hésité à appeler les Beitanniques à se souvenir de leur combat pour le Royaume-Uni depuis chez eux, en ajoutant que "les rues ne sont pas vides mais pleines de votre amour".

Mais Elizabeth II ne pouvait pas oublier le climat actuel. Elle termine son discours par une phrase qui restera dans les mémoires : "Nous sommes aujourd'hui encore un pays de soldats courageux et admirés par tous".

Le discours intégral d'Elizabeth II pour les 75 ans de la fin de la Seconde guerre mondiale

"Je vous parle aujourd’hui à la même heure que mon père, il y a exactement 75 ans.

Son message était alors un hommage aux hommes et aux femmes du pays et de l’étranger qui avaient tant sacrifié pour poursuivre ce qu’il appelait à juste titre une grande délivrance.

La guerre avait été une guerre totale. Elle a touché tout le monde et personne n’était à l’abri. Qu’il s’agisse des hommes et des femmes appelés à servir, des familles séparées les unes des autres ou des personnes appelées à assumer de nouveaux rôles et compétences pour soutenir l’effort de guerre, tous ont un rôle à jouer.

Au début, les perspectives semblaient sombres, la fin lointaine, l’issue incertaine. Mais nous avons gardé la foi que la cause était juste – et cette croyance, comme mon père l’a noté dans son discours, nous a emportés.

N’abandonnez jamais, ne désespérez jamais – tel était le message du Jour de la Libération. Je me souviens très bien des scènes jubilatoires que ma sœur et moi avons vues avec nos parents et Winston Churchill depuis le balcon du palais de Buckingham.

Le sentiment de joie dans la foule qui se rassemblait dans et hors du pays était fort, même si nous célébrions la victoire en Europe, nous savions qu’il y aurait de nouveaux sacrifices. Ce n’est qu’en août que les combats en Extrême-Orient ont cessé et que la guerre a finalement pris fin.

Beaucoup de gens ont sacrifié leur vie dans ce terrible conflit. Ils se sont battus pour que nous puissions vivre en paix, dans le pays et à l’étranger. Ils sont morts pour que nous puissions vivre en tant que peuple libre dans un monde de nations libres. Ils ont tout risqué pour que nos familles et nos quartiers soient en sécurité. Nous devons et nous nous souviendrons d’eux.

Alors que je réfléchis maintenant aux paroles de mon père et aux joyeuses célébrations que certains d’entre nous ont vécues, je suis reconnaissante pour la force et le courage dont ont fait preuve le Royaume-Uni, le Commonwealth et tous nos alliés.

La génération de la guerre savait que la meilleure façon d’honorer ceux qui ne sont pas revenus était de s’assurer que cela ne se reproduise plus. Le plus grand hommage à leur sacrifice est que des pays qui étaient autrefois des ennemis jurés sont maintenant amis, travaillant côte à côte pour la paix, la santé et la prospérité de nous tous.

Aujourd’hui, il peut sembler difficile de ne pas pouvoir célébrer cet anniversaire spécial comme nous le souhaiterions. Au lieu de cela, nous nous souvenons de nos maisons et de nos portes. Mais nos rues ne sont pas vides. Elles sont remplies de l’amour et du soin que nous avons les uns pour les autres. Et quand je regarde notre pays aujourd’hui et que je vois ce que nous sommes prêts à faire pour nous protéger et nous soutenir mutuellement, je dis avec fierté que nous sommes toujours une nation que ces braves soldats, marins et aviateurs reconnaîtraient et admireraient.

Je vous adresse à tous mes meilleurs vœux.

 

E.R."

 

K. Guillot

Le discours de la reine Elizabeth II pour les 75 ans de la fin de la Seconde guerre mondiale

An address by Her Majesty The Queen on the 75th anniversary of VE Day

Vous pourriez aimer aussi

Date de dernière mise à jour : 18/05/2020

  • 5 votes. Moyenne 4.20 sur 5.

Ajouter un commentaire