Elizabeth II et Margaret Thatcher - La guerre des Dames ?

76726974 1298642566981386 5996620423708540928 nLe 17 avril 2013, les Britanniques se sont massés en masse dans les rues de Londres pour un événement de taille : le funérailles des la Dame de fer. Margaret Thatcher est décédée neuf jours plus tôt à l’âge de 87 ans. Adorée par certains, détestée par d’autres, l’ancien Premier Ministre ne laisse personne indiffèrent. Pour cette cérémonie en la majestueuse cathédrale Saint-Paul, il est une présence qui en étonne plus d’un. Sa Majesté la reine a décidé d’assister aux funérailles. Elle qui s’est toujours refusée à assister aux funérailles de ses Premiers Ministres, hormis Churchill, ce mentor et héros de la Seconde guerre mondiale, souhaite rendre un dernier hommage à Thatcher. Pourtant, il est dit que la relation entre les deux femmes n’a pas toujours été au bon fixe. Mais alors pourquoi cette présence royale ? Retour sur la relation qui liait ce duo féminin à la tête de l’Etat britannique.

Margaret Thatcher est élue Premier Ministre en 1979. Première femme locataire de 10 Downing Street, Margaret Thatcher sera amenée à diriger le pays pendant 11 ans. Onze années durant laquelle la Dame de fer porte bien son nom. Elle redresse l’économie du pays par une série de réformes radicales, elle s’oppose à l’URSS, mène une guerre aux Malouines et soutient le libre-échange en Europe. Conservatrice, Thatcher sait ce qu’elle veut et n’hésite pas à imposer ses volontés à son entourage politique et aux Britanniques quitte à déplaire.

Elizabeth II ne s’est pas toujours entendue avec ses Premiers Ministres. Mais en tant que représentante de la cohésion entre les Britanniques elle se devait de rester neutre politiquement, ce qui ne l’empêchait pas de donner son avis lors des entrevues hebdomadaires. C’est ce qu’elle fit à de nombreuses reprises avec Thatcher. Avec elle, c’était difficile.

elizabeth ii margaret thatcherEntre ces femmes qui avaient le même âge tout les opposait. D’abord, elles venaient de milieux radicalement différents. Quand l’une a été élevée entre les murs des palais royaux, l’autre est une fille d’épicier. La reine la juge « trop déférente » mais exprime un profond respect pour cette femme Premier Ministre qui a exercé le pouvoir pendant si longtemps. Et ce respect était réciproque. Thatcher est admirative de la reine qui représente toute la splendeur de l’Angleterre et détient une expérience politique unique au monde. Mais cette admiration pouvait devenir irritante aux yeux de la souveraine. «Est-ce que quelqu’un va dire à cette femme de s’asseoir !», s’est énervée la Reine quand la dirigiste Thatcher essayait d’aider et de tout organiser à table lors d’un des fameux barbecues de Balmoral. Quand elle n’est pas agacée par ses manières pompeuses de faire la révérence. «Sa révérence descend jusqu’en Australie» aurait-elle décrié.

Lors des audiences privées, Thatcher aurait très souvent fait la conversation seule, ne laissant pas la reine s’exprimer. Face à sa politique de fer, Elizabeth II n’aurait pas hésité à la sermonner, mais Thatcher n’a jamais tenu compte de son avis. Les conversations étaient vigoureuses. D’autant que les partisans de Thatcher qui goûtaient peu au cérémonial de la Couronne voyait en elle leur « vraie reine ». Elle osait même porter des tenues toujours plus proches de celles de la reine.

Si tendue qu’était leur relation, le respect était là entre ces femmes du même âge aux nombreuses différences. Il en fallait pas moins pour que la reine vienne rendre un dernier hommage à celle que l’on considère comme le plus important dirigeant britannique après Churchill.

 

K. Guillot

Date de dernière mise à jour : 19/07/2020

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire