Elizabeth II et Winston Churchill, mentor de la reine

50627164 1089232994589012 451404511668338688 nLe 24 janvier 1965, le Vieux Lion trépassait après une longue vie bien remplie.

Celui qui débute une carrière militaire au service de la couronne de la reine Victoria et achève sa vie sous celle de la reine Elizabeth II fut toute sa vie l'un des plus fervents sujets de Sa Majesté. Profondément monarchiste, cet homme au caractère tempétueux qui en effraie plus d'un sait garder sa place en présence du souverain.

Il soutient le mariage d'Edward VIII avec Wallis Simpson, ce qu'il qualifiera comme une "grave erreur". Mais George VI ne lui en tient pas rigueur très longtemps. Avec le roi, Winston Churchill forme le duo combattant que l'Europe a besoin dans ces temps assombris par la fureur nazie. Politicien de talent, orateur hors pair, ami fidèle, Churchill se montre comme un réel atout au règne de George VI.

Quand vient le règne d'Elizabeth II, c'est en ami et Premier Ministre infatigable qu'il se présente à elle. Fort de son expérience et de ses connaissances, il achève la formation de la jeune reine. Elizabeth II lui en sera reconnaissante toute sa vie. Elle lui offre de nombreux privilèges comme l'anoblissement, l'entrée dans l'ordre de la Jarretière qui lui a permis de se présenter vêtue de ses habits de chevalier le jour du couronnement, et un dîner privé au 10 Downing Street quelques jours avant sa démission.

50395138 1089233224588989 7294040850244304896 nLe jour de sa disparition, Elizabeth II est dévastée. Privilège ultime, elle lui accorde des funérailles nationales avec tous les honneurs militaires qu'elles impliquent par décret. Pour la première fois depuis celles du duc de Wellington en 1852, un politicien ne faisant pas partie de la famille royale reçoit cet honneur.

Après avoir été exposée pendant trois jours dans Westminster Hall, la dépouille du colosse en politique traverse des rues londoniennes parées des couleurs de l'Union Jack et investies par des milliers de Britanniques aux yeux remplis de larmes. Arrivé devant la cathédrale Saint Paul, c'est surmonté de ses insignes de membre de l'ordre de la Jarretière et porté par huit soldats de la Royal Navy que Churchill fait son entrée. La reine, accompagnée de son époux, son fils aîné, sa mère et sa soeur, est exceptionnellement présente aux funérailles de l'un de ses Premiers Ministres. Seuls Churchill et Margaret Thatcher auront eu droit à la présence royale. Il sera partis comme il est arrivé en ce monde, sous les ors d'une Angleterre admirative de son patrimoine.

 

K. Guillot

Vous pourriez aussi aimer

  • Les têtes couronnées en exil e

    Michel Ier de Roumanie, Manuel II de Portugal, Constantin II de Grèce, les survivants Romanov, ils ont choisis l'Angleterre comme terre d'exil.
  • David Chanteranne - Napoléon f

    David Chanteranne, historien français spécialiste de l'ère napoléonienne, revient en exclusivité pour Monarchie Britannique sur les relations entre la France et le Royaume-Uni sous Napoléon.
  • Napoléon et le Régent, la grâc

    Juste avant de partir pour l'île de Sainte-Hélène, Napoléon avait tenté de demander la grâce du prince-régent d'Angleterre, le futur roi George IV.

Date de dernière mise à jour : 26/01/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire