Léopold, prince hémophile amoureux de l'art et des lettres

85258710 1393535244158784 7914587156918566912 nLeopold est le quatrième fils de la reine Victoria et du prince Albert. Il naît en 1853 à Buckingham Palace alors que Victoria est sur le trône depuis 15 ans.

Très vite, le petit garçon montre des signes inquiétants de problèmes de santé. Lorsqu’il tombe, il saigne abondamment et a du mal à cicatriser. Le verdict des médecins tombe. Le jeune prince est atteint d’hémophilie, cette maladie du sang transmise par les femmes. Il devient ainsi l’une des premières victimes de l’hémophilie au sein de la famille royale.

Hémophile, Leopold est incapable de débuter une carrière militaire comme il est l’usage pour les princes britanniques. A défaut, Leopold sera un intellectuel. Brillant, il se montre extrêmement intelligent et cultivé, à l’image de sa sœur aînée Victoria et de son père Albert. Pour preuve, en 1876, il quitte l’université d’Oxford avec un doctorat en droit civil. Deux ans plus tôt, il a même fait son entrée dans la franc-maçonnerie.

Prince des arts et des lettres, le prince Leopold est un esprit vif qui rempli de fierté ses parents. En 1881, la reine le fait duc d’Albany, comte de Clarence et baron Arklow. Mais Leopold demeure un prince du sang qui doit servir les intérêts de l’empire. En bonne matriarche, Victoria lui fait épouser la princesse Hélène de Waldeck-Pyrmont, sœur de la reine des Pays-Bas.

Mais Leopold est très rapidement rattrapé par la maladie. Il donne à Hélène une fille en 1883 prénommée Alice, avant de partir à Cannes se ressourcer sur les conseils de ses médecins. Helene est alors une seconde fois enceinte lorsqu’il fait une chute le 27 mars 1884 qui occasionne des blessures au genou et à la tête. Il meurt le lendemain, probablement d'une hémorragie cérébrale.

Son corps est rapatrié en Angleterre pour des funérailles nationales. Victoria est dévastée par la perte de ce fils qui lui rappelait tant l’intelligence de son cher Albert. Le 19 juillet suivant, Hélène donne naissance à un fils qu’elle prénomme Charles-Edward. Victoria est sous le charme de cet enfant qui représente désormais son regretté Leopold. À la mort du prince Alfred duc de Saxe-Cobourg-Gotha en 1899, elle demande à son fils Arthur de renoncer à ses droits sur ce duché en faveur de Charles-Edward. Le descendant de Leopold obtient un titre à la hauteur de l’amour que lui porte la reine Victoria, malgré ses choix politiques contestés au point d’être banni de la famille royale.

 

 

K. Guillot

Vous pourriez aimer aussi

  • Les derniers ducs d'Elizabeth

    Qui sont les ducs du Royaume-Uni ? Découvrez leurs portraits et les règles attachées à ce titre de noblesse.
  • Le règne d'Elizabeth II en 20

    Retour sur les 70 ans de règne de la reine Elizabeth II grâce à 20 dates cruciales de sa vie.
  • Nos partenaires

    Le site Monarchie Britannique est devenu une référence sur l'histoire et l'actualité de la famille royale britannique. Découvrez tous nos partenaires !

Date de dernière mise à jour : 18/05/2020

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire