Les fabuleux jardins de Highgrove House

« Un jardin pour inspirer, exciter, fasciner et apaiser les esprits. » Les mots du prince Charles suffisent à décrire son jardin du rêve. Parce que les jardins de Highgrove fascinent les sens de tous les visiteurs. Fruit de l’imagination d’un homme, déambuler dans les allées de ces jardins, c’est entrer dans l’esprit poétique et engagé de l’héritier de la Couronne.

Je vous invite à pousser les grilles des fabuleux jardins de Highgrove.

 

L’histoire complexe d’une demeure anglaise

3cf3fc2f8d0bc7daf3d97881b9d00f80En 1796, John Paul Paul, un baronnet huguenot, décide d’ériger une demeure de campagne au cœur d’une vaste forêt giboyante. Il commande à l’architecte britannique Anthony Keck une demeure de trois étages de style néoclassique achevée deux ans plus tard et située à Doughton, dans le comté de Gloucestershire. Jusqu’en 1860, Highgrove demeure dans la famille Paul. Mais en 1862, la petite-fille de John Paul Paul Mary-Elizabeth meurt dans la salle de bal alors que sa robe prend feu. La famille Paul traumatisée ne peut rester dans ce manoir. Deux ans plus tard, elle le vend à l’avocat britannique William Yatman.

Mais suite à un incendie qui dévaste une grande partie de l’intérieur du manoir, Yatman est obligé d’abandonner Highgrove. En 1893, il le vend à Arthur Mitchell qui le reconstruit et l’offre à son fils Francis. Après la Seconde guerre mondiale, les Mitchell décident à leur tour de vendre le domaine. Celui-ci revient alors à Gwyn Morgan.

La famille Morgan vend elle aussi Highgrove. En 1956, la famille Macmillan devient le nouveau propriétaire de la demeure. Le politicien Maurice Macmillan, fils du Premier Ministre Harold Macmillan, le met ensuite en vente en 1980 pour se concentrer sur sa seconde demeure de campagne. Débute alors l’expérience royale de Highgrove.

 

Highgrove House, manoir de campagne du prince de Galles

Highgrove house zEn 1980, c’est finalement le duché de Cornouailles qui se porte acquéreur de Highgrove. Pour récolter les 730 000 livres nécessaires, le duché n’a pas hésité à vendre trois de ses propriétés, parmi elles, une partie du village de Daglingworth. Un conseil désigne alors le duc de Cornouailles comme locataire à vie. Ce dernier n’est autre que le prince Charles. C’est ainsi que Highgrove House est devenue l’une des résidences royales préférées des Windsor.

Le prince de Galles se prend de passion pour ce manoir rectangulaire de style néoclassique de trois étages qui comporte quatre pièces de réception, neuf chambres, une aile de nurserie et des logements pour le personnel. Après son mariage avec la princesse Diana en 1981, il confie à l’architecte d’intérieur Dudley Poplak la décoration de la maison. Ce dernier est aussi le décorateur des appartements du couple au palais de Kensington. Charles et Diana passent tous leurs week-ends à Highgrove. William et Harry ont alors passé une grande partie de leur enfance entre les murs de cette bâtisse. Mais ce qui fait l’exception de Highgrove, c’est bien ses jardins.

 

Le prince Charles, jardinier visionnaire de Highgrove

00003princecharles 21nov18 vogueint chrisjackson gettyimages jpg 42Le prince Charles a toujours offert une place de choix à la nature dans son cœur. Dès les années 1960, il prend publiquement la parole en faveur de la préservation de la nature. Véritable écologiste avant l’heure, envers et contre tous, le prince Charles se tourne vers les jardins de Highgrove. Il veut faire de ses jardins un modèle écologique à suivre. Plus qu’un modèle, il veut aussi faire de Highgrove un centre économique de premier plan du Gloucestershire. Et aujourd’hui, on peut dire que le pari est réussi.

Il fait appel à Miriam Rothschild mais aussi à Lady Salisbury pour le conseiller sur la conception de ses jardins idéaux. De l’esprit du prince sortent de terre plusieurs jardins. Lorsqu’il entre dans le parc de Highgrove, le visiteur découvre d’abord un jardin à la française où la symétrie rythme sa beauté. Puis, il s’enfonce dans un jardin sauvage où la nature semble être maître des lieux. Ensuite, il peut découvrir un jardin potager où se côtoient une centaine de plantes différentes. Et enfin, il peut déambuler dans les allées d’un jardin oriental.  Grâce à ces jardins, le prince Charles peut se vanter d’être le propriétaire de la plus grande collection d’hêtres du Royaume-Uni. Chaque jardin a été imaginé par le prince de Galles qui commence toujours par dessiner des croquis.

 

Highgrove, modèle écologique et économique d’Angleterre

Highgrove garden tours lst176254En plus de ces jardins, le prince Charles a installé une ferme écologique dotée de 364 hectares de terres cultivées par le duché de Cornouailles. L’agriculture biologique est maître en ces lieux. Le domaine n’hésite d’ailleurs pas à vendre lui-même les produits récoltés sur ses terres.

Avec ce jardin potager, le prince Charles a voulu concevoir un modèle écologique, éducatif et économique. En plus de ses qualités biologiques, ce jardin est aussi présenté aux groupes scolaires britanniques pour les initier à l’écologie. La jeunesse peut alors découvrir de nombreux plantes et légumes qui feront le bonheur de leur culture générale. Enfin, en ouvrant son parc au public et en faisant entretenir toute l’année son jardin, le prince Charles a réussi à faire de Highgrove un centre économique de premier plan pour le Gloucestershire. Et pour cause, il demeure aujourd’hui le premier bassin d’emplois du comté.

 

Highgrove, reflet de l’esprit d’un prince

Prince charles highgrove gardens tLes jardins de Highgrove sont le fruit de la seule volonté du prince Charles. Ecologiste, il a voulu créer un modèle biologique à suivre. Artiste, il a créé un jardin élégant qui joint la couleur des fleurs, à la droiture des arbres taillés. Esprit ouvert engagé pour la liberté de tous les cultes, le prince Charles a fait bâtir un temple au cœur de son jardin qui renferme une bible, un coran, et une torah.

Enfin, le prince Charles est un homme attaché à ses racines et aux hommes qui l’inspirent. En premier lieu, il est resté toute sa vie très proche de sa grand-mère. Pour rendre hommage à la reine-mère Elizabeth Bowes-Lyon, il a fait ériger un mémorial qui comporte au centre un relief de Queen Mum. Mais la reine-mère n’est pas la seule personne inspirante pour le prince de Galles. Tout au long du jardin, on découvre des bustes qui représentent ces personnages proches de la personnalité du prince Charles tels que l’ancien propriétaire Maurice Macmillan, le confident du prince Sir Laurens van der Post, ou encore le psychiatre Alan McGlashan.

 


 

Déambuler dans les allées du jardin de Highgrove, c’est entrer dans l’esprit de l’héritier de la Couronne. Véritable artiste engagé, il a réussi à faire de ces jardins un modèle pour beaucoup. En cela, le prince de Galles a mis son influence au service du domaine. Parce qu’au-delà de la maison, ce qui fait la spécificité de Highgrove c’est bien son jardin d’exception désormais connu de tous. Un création naturelle considérée aujourd’hui comme le nouveau représentant d’un jardin anglais royal.

 

K. Guillot

Les jardins de Highrove House

Vous pourriez aussi aimer

Date de dernière mise à jour : 12/06/2020

  • 2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire